Le Community Management, un métier peu connu

Nombreuses sont les possibilités en termes de promotion de l’entreprise, mais avec le développement du web, ces moyens sont d’autant plus accrus. En effet, de nouvelles manières de promouvoir sont apparues dans les dix dernières années et cela inclus entre autres le Community Management, le SEO, la publicité en ligne, les newsletters, pour ne citer que cela. Néanmoins, même si ces nouveaux moyens sont plus ou moins connus dans le métier, il n’en reste que ces derniers sont encore dans l’ombre par rapport au grand public. C’est donc le but de cet article, vous éclairer sur le métier d’un Comunity Manager.

Qu’est-ce que le Community Management ?

Ce mode de promotion a vu sa montée avec celle des réseaux sociaux. Pour être clair, il s’agit de l’activité qui consiste à gérer la présence d’une marque ou d’une organisation sur les réseaux sociaux. Cette activité est faite afin de veiller à la réputation de l’organisation, promouvoir ses offres et ses évènements, favoriser l’engagement social et enfin pour se rapprocher encore plus de la clientèle en instaurant un dialogue avec celle-ci. Cette veille marketing englobe  plusieurs activités et peut essentiellement être confiée à une unité, une équipe ou à une personne que l’on appelle community manager.

Les rôles du Community Manager

Afin de faire la promotion de l’entreprise sur les réseaux sociaux, plusieurs actions sont attendues du manager. Premièrement, il s’agit de créer un blog. Il faudra donc pour le poste, avoir des qualités de rédacteurs car il s’agira de produire des contenus. Cependant, la forme de ce contenu peut varier. Cela peut être un texte, une image, un son ou une vidéo. Des savoir-faire en multimédia sont considérer comme des atouts. En plus de cela, le manager devra aussi définir la stratégie à mettre en œuvre sur les réseaux sociaux. Cela est défini comme étant la stratégie digitale. Les résultats attendus sont mesurés en termes de visibilité, d’abonnés et de positionnement. Par rapport aux outils, les campagnes, les jeux-concours, l’animation de comptes, de pages sont autant de manières pour effectuer la veille sur le web. Cette dernière est indispensable en community management car elle permet d’étudier la concurrence et de rebondir sur l’actualité.

La newsletter : un moyen pour fidéliser ses prospects

En webmarketing, la newsletter est un e-mail à vocation commerciale envoyée périodiquement à vos abonnés. Cet abonnement peut se faire sur la toile à partir de votre site web qui présentera votre produit ou votre entreprise.

Un moyen exclusif

Le problème en marketing est l’effectivité de la communication émise par l’entreprise. En effet, le but ultime de la communication externe est que cela ait un impact sur l’image de l’entreprise, le positionnement des produits et surtout sur les ventes. Les moyens de communication typiques sont soit la presse, la radio et la télévision. L’évolution apportée par internet permet d’atteindre un plus grand nombre de personne. La question de l’audience se pose alors : est-ce que le public ciblé par le moyen choisi correspond à ceux de l’entreprise ? Si oui, quel pourcentage de ce public lira, écoutera ou verra la communication de l’entreprise ? Et dernière question : combien seront intéressés ?

Fidéliser un public bien ciblé

Ce qui est bien avec  le moyen novateur de l’e-marketing, c’est que ces problématiques trouvent leurs solutions dans la newsletter.  En effet, l’abonnement se fait sur votre site web. Ce qui signifie que celui qui s’abonne est un individu qui s’intéresse au sujet de votre entreprise. Il s’abonnera de son plein gré. En d’autres termes, il désire avoir des informations concernant vos produits ou vos services. En somme, cette communication « one on one » atteint le public cible et l’on est sur que l’entreprise a déjà gagné l’intérêt de l’ « audience ».

Efficace et à faible coût

Un autre atout de cette communication est qu’elle a un coût moindre. En effet, il ne s’agit pas de réserver une plage d’annonce dans le journal, ni dans l’audio-visuel.  Le coût à envisager consiste essentiellement en la rémunération de la personne qui concevra l’e-mail à envoyer périodiquement. En outre, le style utilisé dans cet email peut varier : informative, descriptive, argumentative ou même narrative. Ce style variera selon la stratégie qu’adoptera l’organisation. En effet, en termes de fidélisation, on peut par exemple choisir de partager des nouvelles sur l’entreprise, sur les nouveaux produits, sur les nouveautés dans le secteur, ou encore les tendances dans le domaine.